• 18478 visits
  • 7 articles
  • 9630 hearts
  • 10470 comments

歓迎 31/08/2011



 
.M...A...R....I....E.
 
21 Y.O
ILM (92)
 
Voilà. A part ça, je suis libraire en formation.
Je n'ai plus beaucoup de temps pour ce blog, mais je pense le modifier totalement et le remettre un peu (beaucoup) à jour, avec de nouveaux concepts, de nouvelles idées, plein de nouveauté quoi !

PEACE 
 -
-
-
Présentes toi :
 -
Ton prénom ~ Ton age ~ Ta ville
 
♫ Ecoutes ♪

Tags : Présentation

Mon métier, votre contribution :) 05/11/2014

HELP


Etant en étude de librairie, je recherche à élargir mes lectures.
Je ne vais donner aucune indication sur mes types de livres préférés (roman, BD, poésie, etc), ni sur mes auteurs fétiches ou que je déteste,  ou quoi que ce soit d'autre pour ne pas influencer.
Ce serait super cool que j'ai des réponses à ces questions :
t
 
- Quel est le dernier livre que tu aies lu ? L'as-tu aimé ? (Réponse à développer !)

- Quel est ton livre préféré ?

- Quel est ton auteur préféré ?

- Où achètes-tu tes livres ?

è

MERCI BEAUCOUP n.n

Un tumblr de libraire bien rigolo qui décrit bien les aléats notre métier.

---« Dans la vie, j'ai eu le choix entre l'amour, la drogue et la mort. J'ai choisi les deux premières et c'est la troisième qui m'a choisi... » --------Jim Morrison 14/08/2013

 
 
 

 
Je rentre chez moi, il est tard. J'ouvre la porte de chez moi et je reste quelques secondes sur le pas de la porte. J'entend qu'il y a beaucoup de bruit, mais je ne suis pas au courant qu'il y a une soirée ou autre chez moi. Je suppose que c'est mon frère qui a invité tout ce beau monde (qui fout un bordel monstre). Je ne pense pas aux voisins qui doivent souffrir de ce bazar. Je ne pense pas à l'odeur des splif qui emplit l'appartement, ni aux quelques bouteilles ou verres que j'entend s'éclater au sol à intervalle régulier. J'entre et enlève mes chaussures.
Je sais qu'il m'observe, j'espère qu'il est là ... Si tôt pensé, il apparaît en travers de la porte du salon, magnifique comme d'habitude. Il me dit que j'ai l'air fatigué, je lui répond qu'il faut que j'aille me changer. Il m'accompagne dans ma chambre.
Je ne reconnais pas cette chambre pourtant je sais que c'est la mienne. Je balaye la pièce du regard. Je me surprend car c'est plutôt bien rangé. Je l'avais un peu oublié mais il est toujours là, il me regarde en souriant. Je lui rend son sourire. Il me cherche des vêtements dans mon vaste placard, bingo les vêtements que je préfère. Je les enfile sans aucune pudeur, j'ai l'habitude en sa présence. Il me jauge du regard, j'hausse un sourcil et il me sourit. Nous repartons main dans la main vers ce qu'on aurait pu appeler ma salle à manger avant qu'elle ne soit envahie. On nous toise, on nous admire. 
On se lance un regard, puis un sourire, on sait très bien que cette nuit sera la notre. Je savais que ça allait être le bordel dans ma tête le lendemain mais j'y allais gaiement.


♫ Ecoutes ♪

Tags : Un tag ?

子ども時代 07/12/2011

KIKOU - KIKOU - KIKOU - KIKOU - KIKOU - KIKOU - KIKOU - KIKOU - KIKOU - KIKOU - KIKOU - KIKOU -
 

 
子ども時代



La super salopette rose, et les joues gonflées de bonheur !

---------J'aimerais parfois retourner à cette époque où on s'en foutait de tout, où on avait rien à gérer. On vivait juste pépère, tout le
monde s'occupait de nous, nos parents nous gâtaient, on croyait au Père Noël, on était naïf, on se levait très tôt, on avait des tirelires
remplies de pièces rouges et jaunes et on croyait qu'on était riche. Sauter à pieds joints dans une flaque d'eau était une énorme source d'amusement. Quand on rencontrait un enfant, dans la minute suivante c'était comme notre meilleur ami, on avait confiance. On rêvait de faire des choses de grands, on était curieux. On avait peur des monstres et du noir. On était amoureux de plein de personnes en même temps, on voulait regarder des Walt Disney tous les jours ! On jouait avec un rien, on était super forts en classe et on faisait nos devoirs. On coloriait en dépassant largement et on dessinait des bonhommes qui ressemblaient à rien et étaient totalement difformes mais au final, c'était pas si grave puisqu'on était heureux.

-
Être grand, c'est pas mal, mais l'innocence de l'enfance, ça manque un peu parfois.

Texte et photo de moi 
子ども時代
-
♫ Ecoutes ♪

Tags : Enfance

« Les saisons sont ce qu’une symphonie devrait être : quatre mouvements parfaits en harmonie intime les uns avec les autres. » Arthur Rubinstein 16/02/2012


 
« Les saisons sont ce qu’une symphonie devrait être : quatre mouvements parfaits en harmonie intime les uns avec les autres.  » Arthur Rubinstein
--
« Les saisons sont ce qu’une symphonie devrait être : quatre mouvements parfaits en harmonie intime les uns avec les autres.  » Arthur Rubinstein
--
« Les saisons sont ce qu’une symphonie devrait être : quatre mouvements parfaits en harmonie intime les uns avec les autres.  » Arthur Rubinstein
-
 Elle se leva de son lit. Elle décida qu'aujourd'hui, elle partirait, il était temps. Elle choisit d'aller au printemps, et se mit en route sans prendre la peine de mettre des vêtements sur sa chemise de soie blanche. Elle emprunta un petit chemin en pente douce, bordé de champs. Elle eut le temps d'apercevoir un lapin qui passa comme un éclair. Il était brun. Il faisait bon, le soleil était doux et réchauffait légèrement ses épaules blanches. Elle traversa un champ qui commençait à être en fleurs, la nature s'éveillait avec elle. Elle s'allongea au milieu de coquelicots, ses fleurs favorites, qu'elle trouvait ravissantes en cette saison. Bercée par les gazouillis des oiseaux, elle s'endormit, au milieu des herbes folles et des bourgeons d'un rouge éclatant. Lorsqu'elle se réveilla, c'était l'été. Les fleurs avaient brûlé et elle avait très chaud sous ce soleil brillant et écrasant. Il était de nouveau temps de prendre la route. Elle avançait avec difficulté car le soleil lui faisait mal, ses épaules autrefois blanches devenaient rouges. Elle vit une petite rivière au loin. Elle y courut pour mettre fin à son calvaire. Ses pieds nus dans l'eau, elle regardait quelques petits poissons colorés qui nageaient gaiement dans le courant. L'eau était fraîche et elle lui fit du bien. Elle s'aspergea les épaules pour s'apaiser. Elle traversa la rivière, et arriva en automne. Elle arriva dans une forêt dont les feuilles d'or et de cuivre virevoltaient au rythme du vent. Elle resta au milieu de ce tourbillon doré, elle tournait sur place, les bras en l'air, espérant attraper quelques feuilles. Elle retombait en enfance, elle était heureuse. Soudain, la réalité refit surface. Elle se remit en route, progressant sur ce petit matelas de feuilles. Elle se sentait légère, gracieuse. Elle arriva dans une clairière. De petits flocons commencèrent à tomber. Elle comprit qu'elle était en hiver. Ses pieds commençaient à s'enfoncer dans la neige, qui formait une couche de plus en plus épaisse à mesure qu'elle avançait. Elle s'allongea dans la neige. Elle avait froid, sa chemise de nuit n'était plus un rempart suffisant. Elle regarda longtemps les flocons tomber, encore et encore. La nature mourrait, ensevelie et congelée. Elle sut en cet instant que jamais plus elle ne reverrait le printemps.
 
Texte et photo de moi, merci de ne pas copier.
 
« Les saisons sont ce qu’une symphonie devrait être : quatre mouvements parfaits en harmonie intime les uns avec les autres.  » Arthur Rubinstein



Quelle est la saison que tu préfères, et pourquoi ?

♫ Ecoutes 
-

Tags : Les saisons

Je ne dors pas longtemps, mais je dors vite ~ Albert Einstein 24/09/2011

 
 
 .P...O...E...M...E.....E...C...R....I-...T.....P...A...R.....M...A.....S...O...E...U...R..
 
 
 
Marcher ensemble et se tenir la main,
S'aimer et ne plus se soucier,
Des regards étranger,
Ni des moments de demain.
 
 
S'aimer à la folie, 
Sans voir le temps passer.
Mourir en euphorie, 
Sans avoir à parler.
 
 
Revenir pour l'embrasser,
Mais sans lui dire,
Que le temps passé, 
L'a fait mourir.
 
 
Finir par s'apprécier
Et prendre gout à la vie,
Se dire que le présent ne fait que commencer, 
Et que le passé est finit.

Tags : Poème